29 décembre 2017
Guillaume Soro
0 messages
Partager
Guillaume Soro
Retour sur les faits marquants de l’année 2017

L’année 2017 a été marquée par un certain nombre d’évènements concernant l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et le chef du Parlement. Entre autres évènements, la réélection du Président Guillaume SORO à la tête de l’Institution parlementaire, l’introduction du système de vote électronique à l’hémicycle, la sortie du chef du Parlement face aux députés, accusé de gérer de façon scabreuse le budget de l’Assemblée.


Décès du DAAF de l’Assemblée nationale

2 janvier : Coulibaly Lambert Métahapéna, Directeur des affaires administratives et financières de l’Assemblée nationale décède des suites d’un grave accident de la circulation de retour du Tchologo Festival


Election de Guillaume SORO à la tête du Parlement ivoirien

9 janvier : Guillaume Soro est élu président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire à 95,04%, soit 230 voix sur 252 députés présents. Son adversaire Evariste Méambly Tié Edouard de Facobly obtient 4,85% des suffrages, soit 12 voix. On notait 1 absence, 2 circonscriptions non encore pourvues de députés à l’issue des législatives du 18 décembre 2016, 10 bulletins nuls. Guillaume SORO devient ainsi le premier Président d’Assemblée de la IIIe législature dont la constitution a été votée le 30 octobre 2016.

Alassane OUATTARA désigne à l’Assemblée nationale son vice-président

10 janvier : Le Président Alassane OUATTARA est face aux députés à l’Assemblée nationale pour la désignation de Daniel Kablan DUNCAN en tant que vice-président de la République de Côte d’Ivoire selon les dispositions transitoires de la nouvelle Constitution du 30 octobre 2016. M. DUNCAN est le premier vice-président de l’histoire de la République de Côte d’Ivoire.


Première sortie officielle du Président SORO après son élection en tant que Président de l’Assemblée

Du 1er au 4 février : Le Président SORO se rend au Canada pour la réunion du Bureau de l’APF (Assemblée parlementaire de la Francophonie) en vue de la préparation et de l’organisation de la 43ème Session de ladite Assemblée et de la 8ème édition du Parlement Francophone des Jeunes qui se tiendront au Luxembourg. C’est sa première sortie officielle dans le cadre de la diplomatie et de la coopération parlementaire depuis sa réélection à la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire le 9 janvier.


Ouverture solennelle de la session ordinaire de l’Assemblée

3 avril : Ouverture solennelle de la session ordinaire unique de l’Assemblée nationale de la IIIe République de Côte d’Ivoire par le Président SORO. Une législature qui sera marquée, selon le Président, par le pardon et la réconciliation.

Visite de travail et d’amitié en Egypte

Du 24 au 28 avril : A l’invitation du Docteur Ali Abdel-Al, Président de la Chambre des députés de la République Arabe d’Egypte, Guillaume SORO se rend au pays des pharaons pour une visite d’amitié et de travail.

Saccage de la résidence du Directeur de protocole de Guillaume SORO

Du 13 au 15 mai : Des anciens rebelles intégrés dans l’armée ivoirienne déclenchent une mutinerie simultanément à Abidjan, Bouaké et dans des villes de l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Ils réclament le reliquat de 7 millions d’une prime de 12 millions qui leur avait été promise en 2011 s’ils parvenaient à chasser Laurent GBAGBO du pouvoir. A Bouaké, la résidence du Directeur de protocole de SORO, Souleymane KAMARATE dit Soul To Soul, est pillée et une cache d’armes, dit-on, découverte.

Le Président SORO élu à la tête du Parlement francophone africain

24 mai : A l’occasion de la 25e Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) au Maroc, Guillaume SORO est élu à la tête du groupe des parlements francophones africains. Il succède ainsi au Congolais Aubin Minaku.

Introduction du système de vote électronique

9 juin : Le Centre de Traitement Informatique (CTI) de l’Assemblée nationale a procédé, le 9 juin 2017 à l’hémicycle, à la présentation du système de vote électronique à la haute direction de l’Institution. Désormais, les résultats seront donnés quasi immédiatement après la clôture du vote, les électeurs n’ont plus l’obligation de se déplacer jusqu’aux urnes. De plus, la confidentialité et le secret du vote, l’absence de vote nul, la baisse significative des coûts et la logique de développement durable par la réduction ou la suppression du support papier sont un atout.

Guillaume SORO homme politique africain de l’année 2017

10 juin : Gifa Lepfida International a désigné le Chef du Parlement ivoirien, Homme politique africain de l’année 2017 au regard des actions qu’il entreprend en faveur de la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire. C’était à l’occasion du 2e Forum économique du Gifa qui s’est tenu à Paris le samedi 10 juin 2017. Guillaume SORO est la deuxième personnalité africaine après l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade à recevoir ce prix pour la construction du monument de la renaissance à Dakar.

Guillaume SORO entend initier une tournée de réconciliation auprès de ses aînés

20 juillet : De retour de la 137e session de l’Union Interparlementaire en Russie, Guillaume SORO annonce que pour la réconciliation, il ira demander pardon au Président de la République Alassane OUATTARA, aux ex-chefs d’Etat Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO.

Arrestation du Directeur de protocole du Président SORO

9 octobre : Souleymane KAMARATE dit Soul To Soul, Directeur du protocole du Président Guillaume SORO, est mis aux arrêts et transféré à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (Maca). Les motifs avancés par le Procureur de la République Richard Adou sont : détention illégale d’armes de guerre, complot de déstabilisation contre l’État de Côte d’Ivoire.

Guillaume SORO se soumet à une question orale d’internautes sur l’actualité

9 décembre : Deux cent cinquante passionnés des réseaux sociaux venus de tous les horizons de la Côte d’Ivoire et de la diaspora ont été reçus à l’Assemblée nationale dans le cadre d’une journée dénommée ‘’Crush Party’’. Ils ont d’abord visité l’Institution, avant d’être reçus à l’hémicycle pour une séance de question orale à laquelle le Président s’est plié volontiers sur sa probable candidature en 2020 à la présidence de la république, ses ennuis avec sa famille politique etc.


Réponse du Président SORO face aux accusations de malversations financières

21 décembre : En réponse à la rumeur selon laquelle il s’adonnerait à une gestion opaque et mauvaise du budget de l’Assemblée nationale, et disposerait d’un effectif pléthorique de conseillers impactant la qualité de vie meilleure des députés, Guillaume SORO a répondu : « Ce n’est pas à l’Assemblée nationale que je vais m’enrichir ».


Une sélection de BAMBA Soualo


Votre message...