29 novembre 2017
DECLARATION DU RP
0 messages
Partager
DECLARATION DU RP
MiRA SUR LA TRAITE DES PERSONNES EN LIBYE

Le Réseau des Parlementaires Ivoiriens pour la Migration, les Réfugiés et les Apatrides alors qu’il se trouvait en pleine assise du 12 au 14 novembre 2017 à Yamoussoukro a reçu avec une vive émotion l’information faisant état de la vente aux enchères en Libye de migrants originaires de certains pays d’Afrique subsaharienne.


Profondément attaché au respect des droits de l’homme ; Considérant que la traite des personnes représente un crime extrêmement grave et une violation flagrante de leurs droits fondamentaux ; Le Réseau des Parlementaires Ivoiriens pour la Migration, les Réfugiés et les Apatrides condamne avec la dernière énergie ces pratiques odieuses à savoir : les séquestrations, l’exploitation, la traite de personnes et les viols qui se produisent dans les camps de rétention en Libye.

Le Réseau des Parlementaires Ivoiriens pour la Migration, les Réfugiés et les Apatrides attire l’attention de l’ONU, de l’UE, de l’UA, de l’OIM et des Autorités libyennes sur les conséquences raves qui pourraient résulter de ces pratiques esclavagistes.

Enfin, le Réseau des Parlementaires Ivoiriens pour la Migration, les Réfugiés et les Apatrides souhaite que l’inscription de cette question à l’agenda du Sommet UAUE, prévu pour les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, aboutisse à la prise de fermes résolutions en vue de l’éradication de cette pratique odieuse qu’est la traite des personnes.

Fait à Abidjan, le 20 novembre 2017

Le Président


Votre message...