12 novembre 2018
Korhogo
0 messages
Partager
Korhogo
Levée de corps de Soro Kognon : Guillaume Soro pleure la disparition d’un sympathisant assassiné pour des raisons politiques

C’est dans l’affliction totale que le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM Soro Kigbafori Guillaume, a foulé, ce vendredi 9 novembre 2018, la terre de la ville de Korhogo. Et pour cause, en tant que Président d’honneur du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) présidé par l’honorable Soro Kanigui, il était présent dans la région du Poro, pour prendre une part effective à la levée de corps de Soro Kognon Noël, étudiant et jeune militant du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), lâchement assassiné lors d’un meeting politique le 17 juillet 2018 à Korhogo.


En mission en France lors de cette perte tragique, il a tenu à assister personnellement aux obsèques de ce jeune militant qui n’a eu pour seul péché d’appartenir à un mouvement politique proche de Guillaume Soro.

Rentré discrètement dans la ville de Korhogo, le Président Guillaume Soro a été accueilli par l’honorable Kanigui à sa résidence, où l’attendaient plusieurs de ses collaborateurs, amis et sympathisants. Notamment les députés Issiaka Soumahoro, Gnangadjomon Koné, Ouattara Kaweli et Yao Soumaïla.

Malgré l’émotion, il a tenu à recevoir tour à tour ses amis et collègues députés ; la Coordination régionale RACI de la Région du Poro et les parents du défunts. La rumeur de sa présence se propageant, la résidence de Soro Kanigui se trouve très vite inondée de monde. Ensuite symboliquement, une photo de famille est prise avec Guillaume Soro à l’endroit même où Soro Kognon a été assassiné.

Cap est mis sur la morgue du Centre Hospitalier régional (CHR) de Korhogo pour la levée de corps de Soro Kognon où l’attendaient le corps préfectoral, les autoritaires militaires et policières de la ville pour une brève cérémonie. Chacune des autorités présentes avec le Président Guillaume Soro à la tête, est venue s’incliner devant la dépouille mortelle du disparu.

Le cortège funèbre d’une longueur d’environ un kilomètre s’est ébranlé à travers les grandes artères dé la ville pour atteindre le domicile familial situé au pied du célèbre Mont Korhogo. Les amis et sympathisants de Guillaume Soro sont venus nombreux de plusieurs régions du pays, qui pour saluer et rendre un dernier hommage au jeune Soro Kognon, qui pour soutenir leur mentor dans cette dure épreuve, qui pour crier leur ras-le-bol face à ce énième assassinat crapuleux d’un autre âge, qu’ils condamnent avec la dernière énergie. Leur mécontentement était perceptible dans la foule au passage du cortège.

Après les salamalecs et échanges de nouvelles au domicile familial, le corbillard s’est dirigé vers l’église Notre Dame de Fatima où une messe de requiem a été dite par le père Miessan Joseph, curé de ladite paroisse. Au nom de la famille, le député Soro Kanigui a prononcé un mot de remerciement à l’endroit de tous ceux qui ont assisté la famille depuis la disparition de Soro Kognon. Il a invité les uns et les autres, selon ses termes, à « cultiver en eux la Paix, l’Amour et le Pardon pour que Soro Kognon retrouve la Paix. »

Une veillée funèbre chrétienne est prévue dans la soirée de ce vendredi 9 novembre 2018 à l’Eglise. Demain samedi 10 novembre 2018, tôt le matin, le corps du jeune militant et étudiant Soro Kognon Noël sera inhumé selon les rites chrétiens au cimetière catholique de la ville.

Louis Konan


Votre message...