4 mai 2017
Réconciliation
0 messages
Partager
Réconciliation nationale ivoirienne
Le président GUILLAUME SORO accorde une audience à Alain Toussaint, ex-conseiller du président Laurent Gbagbo

La Place de Paris-Kléber a été un haut lieu de fraternité, de dialogue et de réconciliation pour la Côte d’Ivoire hier 3 mai 2017. L’Histoire retiendra que ce jour de France, un acte fort a été posé par des compagnons d’une génération déterminée à offrir à la Côte d’Ivoire, toute son espérance.


Joignant l’acte à la parole de son discours historique du 3 avril 2017 au Palais de l’Assemblée nationale à Abidjan pour le pardon et la réconciliation inter-ivoiriens, le Président Guillaume Soro a reçu et échangé pendant près de trois heures d’horloge, son compatriote Alain Toussaint, ex-Conseiller et ex- Porte-Parole du Président Laurent Gbagbo.

Toutes les questions utiles à l’accélération et à la consolidation du processus de réconciliation en Côte d’Ivoire, sous l’égide de la vision modernisatrice du Chef de l’Etat, Son Excellence M. Alassane Ouattara, ont été abordées durant cet entretien empreint de franchise, de profondeur réflexive et de volonté de vivre-ensemble, résolument.

Désormais, la place de France et toute la diaspora ivoirienne à travers l’Europe sont appelées, comme l’a souligné le Président Guillaume Soro, à oeuvrer toujours davantage pour une Côte d’Ivoire rassemblée, unie pour la réalisation harmonieuse de sa triple émergence économique, culturelle et politique.

Le Chef du Parlement ivoirien a tout particulièrement recommandé au Professeur Franklin Nyamsi et au Journaliste-Communicateur Politique Alain Toussaint, de s’investir corps et âme dans la politique du Pardon et de la Réconciliation, aux côtés de toutes les bonnes volontés de la diaspora ivoirienne et africaine. IL leur a recommandé de mettre en oeuvre, sans plus tarder, sa vision déterminée de la grandeur que mérite la Côte d’Ivoire. Ceci augure d’initiatives heureuses, qui ne manqueront pas de féconder cette rencontre historique et le compagnonnage politique qu’elle instaure résolument.

Une correspondance du Prof. Franklin Nyamsi


Paris, le 4 mai 2017


Votre message...