8 janvier 2019
#ferké
0 messages
Partager
#ferké
Kpan Raphaël (Chef de canton de Man) au peuple Sénoufo : « Soyez unis autour de votre fils »

Lors de son séjour à Ferké où il a été témoin de la 8èmeédition du Tchologo festival, le chef de canton de Man, Kpan Raphaël a saisi l’occasion du déjeuner offert par Guillaume SORO aux nombreux chefs traditionnels, le 1er janvier 2019 à Lafokpokaha, dans son village pour s’exprimer. Au nom des siens, il a présenté ses vœux de Nouvel An au Chef du parlement ivoirien, l’a invité à Man à la prochaine édition du Festival Guéhéva. Monsieur Kpan a surtout appelé le peuple sénoufo à se souder autour de son fils Guillaume SORO.


Un large extrait de son intervention :

« Excellence monsieur le Président de l’Assemblée nationale, vous savez, vos parents alliés de la région du Tonpki m’ont chargé de venir passer la fête du premier janvier avec vous.

Vos parents me chargent tout d’abord d’adresser les vœux les meilleurs de longévité, de prospérité, de succès et ils souhaitent que l’année 2019 soit une année prospère facile, une année de bonheur partagé.

Cette démarche que nous faisons ce jour s’inscrit dans le cadre d’un resserrement des liens d’alliances, de renforcement de la cohésion sociale entre peuple alliés. Nous sommes ici pour vous apporter un message.

En effet, le chef de canton qui vous parle est également commissaire général du Festival des masques et des danses traditionnelles de Man. Avant de livrer le message relatif à ce festival qui est l’objet principal de notre visite, je voudrais d’abord faire une observation : Un adage de nos anciens dit ceci : même quand vous n’aimez pas le lièvre, reconnaissez qu’il court vite. C’est de cela qu’il s’agit, Son Excellence monsieur le Président de l’Assemblée.

Pour tout ce que vous êtes, pour tout ce que vous faites pour la Côte d’ivoire, je pense que le message que vous livrez au quotidien aux Ivoiriens, c’est la recherche de la paix, de la cohésion sociale, la réconciliation par le pardon qui débouche sur la paix. Cette paix qui est un préalable à tout développement. Pour ceux qui ne l’ont pas compris et qui ont oublié ce qui s’est passé hier, pour que la vie soit ce qu’elle est aujourd’hui, nous peuple dan, yacouba de Man, nous venons vers vous pour vous dire que nous avons besoin de conjuguer nos efforts. Peuple sénoufo, peuple dan, yacouba, wê nous avons besoin de conjuguer nos efforts pour atteindre la réconciliation définitive qui nous permettra d’aborder les chemins du développement.

Le Festival Guéhéva, pour nous peuple sénoufo et yacouba qui partageons la culture du masque, est un festival qui a atteint sa maturité car il a débuté en 1997. Et la prochaine édition aura lieu du 28 au 31 mars 2019 à Man. Le comité d’organisation qui est soutenu par toute la population nous a chargés de venir vers ses alliés du Tchologo pour leur dire que le peuple du Tchologo pour tout ce qu’il fait pour la Côte d’Ivoire, sera pour cette occasion, l’invité spécial de ce festival.

C’est pour cela que nous sommes vers vous ce jour, et que nous invitons monsieur le Président de l’Assemblée nationale, messieurs les élus, les cadres et nos vénérés chefs traditionnels et religieux pour qu’ils prennent part à ce grand festival qui est inscrit aujourd’hui au calendrier mondial des manifestations culturelles et touristiques. Donc, en venant, comme tout bon allié, nous ne pouvons pas oublier que nous devons honorer notre grand fils, monsieur le Président de l’Assemblée son Excellence SORO Kigbafori Guillaume doit etre habillé.

Il y a un boubou traditionnel et un autre pour son épouse. Nous pensons qu’une fois habillé dans ce boubou, il sera prêt pour la direction de Man où les parents l’attende vivement pour qu’ils communient ensemble. En plus de cela, nous avons un tableau qui traduit l’expression que nous pensons pour lui pour l’année 2019. Nous disons pour terminer, que c’est un appel que nous lançons, parents du Tchologo, Soyez unis autour de votre fils, de notre fils afin que les jours à venir soient meilleurs et que les ivoiriens puissent bénéficier d’un bonheur équitablement partagé.

Je vous remercie »

Propos recueillis et retranscrits par Idrissa Maiga


Votre message...