31 mai 2018
Bouaké
0 messages
Partager
Bouaké
Jeûne du Ramadan : Guillaume SORO solidaire des mosquées de proximité et des familles défavorisées

Le Président de l’Assemblée nationale Guillaume SORO n’a pas oublié la communauté musulmane de Bouaké. A la faveur du mois de ramadan marqué par le jeûne, le Chef du parlement a pensé à ses frères et sœurs des mosquées de proximité et issus de familles défavorisées de la région du Gbêkê, en leur apportant une importante quantité de sucre.


L’action de solidarité de Guillaume SORO envers la communauté musulmane trouve toute sa place dans ce mois de jeûne, de prière et de partage. Cette période constitue une immense occasion pour manifester son amour et sa générosité envers les autres.

Pour cette année 2018, le Chef du parlement a choisi de tourner son regard vers les mosquées de proximité et les familles défavorisées des différents quartiers de la commune de Bouaké. Ces lieux de cultes isolés et enfouis dans les profondeurs des cités parfois précaires et leurs fidèles facilement identifiables.

Il a été question pour le premier responsable de la représentation nationale, représenté par le Conseiller technique Issa Doumbia de permettre à cette frange de fidèles musulmans sans grands moyens financiers de pouvoir affronter avec moins de difficultés, les deux dernières semaines à venir de ce mois d’abstinence et de prière.

L’élan de solidarité de Guillaume SORO a également touché des chefs de communautés et des leaders d’organisations et associations de la société civile. De même la communauté musulmane de Béoumi et de Sakassou. Les fidèles des mosquées de ces deux localités voisines ont aussi reçu leur part de sucre.

En outre, les émissaires du Chef du parlement ivoirien procéderont à un don de sucre en faveur de la communauté musulmane des localités de Dabakala, Fronan et Tortya.

Il faut faire remarquer que chaque année, en cette même période, la communauté musulmane de Bouaké à l’instar de nombreuses localités du pays ainsi que plusieurs organisations de la société civile profitent de l’élan de solidarité du Président de l’Assemblée nationale.

Commencé le mercredi 16 mai dernier, le jeûne du mois de Ramadan commémore la révélation du Coran au prophète Mahomet et constitue un mois de prière et de partage pour les musulmans.

Idrissa Maiga


Votre message...