7 novembre 2016
Côte d’Ivoire
1 messages
Partager
SONGON
Guillaume SORO prône l’amour et le rapprochement entre les Ivoiriens

Le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume SORO, était en milieu d’après-midi de ce vendredi 30 septembre 2016 à SONGON, localité située à une dizaine de Km de la commune de Yopougon, sur l’axe menant à Dabou. Le Chef du parlement s’y est rendu pour lancer officiellement la campagne de cure herniaire gratuite initiée par l’ONG La Vie.

A la faveur de cette campagne caritative qui va permettre d’opérer gratuitement 300 personnes, Guillaume SORO en sa qualité de Président d’honneur de l’ONG La Vie, a mis son temps de micro à profit pour appeler l’ensemble des Ivoiriens à l’union, à l’amour et pour favoriser le rapprochement entre tous les fils et toutes les filles de la Côte d’Ivoire.
« Je suis ici à SONGON, non pas pour faire de la politique. Je suis ici dans un cadre strictement humanitaire. L’ONG La Vie vient pour soigner des personnes malades et le Président de l’ONG m’a sollicité et j’ai accepté », a-t-il d’emblée précisé.

Poursuivant, le chef du parlement a épousé les paroles prononcées peu avant lui par le Père Alphonse qui avait été commis pour bénir la cérémonie. Dans sa prière, Père Alfonse a imploré Dieu pour une paix véritable dans le pays en ces termes : « notre Dieu notre Père, donne la vraie paix qui vient de toi, permets que cette paix durable soit ici en Côte d’Ivoire enfin que nous puissions nous atteler à nous réconcilier les uns les autres ». Et ces paroles n’ont pas laissé le Président de l’Assemblée nationale indifférent. Ainsi, dans son intervention, Guillaume SORO a indiqué que l’homme de Dieu avait vu juste en livrant un message de tolérance, de paix, qui invite chacun à la réconciliation. Et de mentionner que cette prière convient parfaitement avec l’humanitaire qui est fait ce jour à SONGON.

Aux dires du Président de l’Assemblée nationale, la Côte d’Ivoire a connu des moments difficiles et cela fait du bien d’entendre de telles prières, avant de s’en faire l’écho :
« Je vous emboîte le pas pour parler d’amour, de paix, de tolérance. A un moment donné, il faut arrêter de fulminer, d’incriminer pour aller à la paix et cette paix, c’est ce qui permettra la vraie réconciliation », a-t-il fait remarquer. Aussi Guillaume SORO a-t-il fait savoir que cette fraternité doit s’exprimer en ne tenant pas compte du parti politique, de l’ethnie ni de la confession religieuse. Mais il faut savoir pardonner, demander pardon et cultiver l’amour du prochain :

« C’est à cela que j’invite les Ivoiriens. Je sais que beaucoup d’entre vous, parfois ont été meurtris, mais la force d’un homme, c’est d’avoir la capacité de pardonner et de demander pardon. Cela est très important. Je suis à votre disposition pour être un vecteur du message de la paix, de la tolérance et de l’amour du prochain… », a-t-il affirmé.
Par ailleurs, le chef du Parlement en a profité pour remercier l’ensemble des députés du parlement incarné par la présence de l’association des députés du district du Plateau avec à leur tête l’honorable Traoré Idi.

« Je voudrais saluer le député Traoré Idi, président de l’Association des députés du district d’Abidjan. Tu fais un travail remarquable en cultivant l’amour, l’union dans le cadre de l’association des députés du district. Je sais que ce n’est pas facile pour vous... mais soyez sereins, parce que moi-même je suis serein », a rassuré Guillaume SORO.
Le chef du parlement a promis que lors de son discours du 5 octobre prochain qui marque l’ouverture de la deuxième session ordinaire qui se fera en présence du Président de la République qui s’adressera également au peuple, ce sera une belle occasion pour lui de saluer le mérite des parlementaires ivoiriens :

« Ce sera l’occasion pour moi de dire toute ma reconnaissance et ma gratitude aux députés ivoiriens. Parce qu’en 5 ans, je crois que nous avons réussi à construire et à bâtir une famille et c’était cela mon objectif. Une famille au-delà de nos colorations politiques. C’est l’institution parlementaire qu’il fallait voir, qu’il fallait considérer. Et je crois modestement que nous avons fait ce que nous pouvions et je suis fier de vous », a-t-il déclaré.

Avant de se retirer du pupitre, le chef du parlement a exprimé toute sa joie de venir à SONGON et trouver des gens simples qui sont capables, selon lui, de dire la vérité et de dire ce que le peuple pense.

Le maire Éric Mobio et le député de SONGON, Dahou Gabriel, suivi du Président de l’ONG La Vie, SORO Simon, se sont succédé au micro.
Le maire s’est réjoui de la visite de Guillaume SORO dans sa commune. Pour le député, SONGON n’oubliera pas de sitôt cette journée qui à ses yeux, est chargée de symboles. A savoir la visite d’une personnalité de la trempe du chef du parlement pour apporter la vie.

Pour sa part, le Président de l’ONG La Vie a fait savoir que grâce à l’appui constant du Président d’honneur, sa structure sera partout en Côte d’Ivoire aux côtés des personnes démunies.

Il faut rappeler que Guillaume SORO est à sa deuxième étape dans le cadre de la campagne de cure herniaire initiée par l’ONG La Vie dans la zone périurbaine d’Abidjan. Le 26 juillet dernier, il était à Ahoué dans la sous-préfecture d’Alépé pour la même cause humanitaire où 300 malades ont été opérées de la hernie.

Maiga Idrissa


Votre message...