8 juillet 2017
Paris
0 messages
Partager
Paris
Guillaume Soro présent ce samedi au Congrès du Mouvement de la République en Marche

Invité par la haute hiérarchie du Mouvement La République en Marche (LAREM) du nouveau président Français, M. Emmanuel Macron, le Président de l’Assemblée nationale, SEM. Guillaume Kigbafori Soro, a pris part au premier Congrès qu’a organisé ce nouveau mouvement politique français au pouvoir, ce samedi 8 juillet 2017 à Paris.


Guillaume Soro s’est dit très ravi et très heureux de prendre part à ce Congrès et d’échanger avec ceux qui réécrivent actuellement les nouvelles pages de la politique française.
« J’ai été heureux d’y prendre part et de faire la causette avec ceux qui ont fait le changement. Les militants étaient au Rendez-vous. Quelle belle expérience que ce Congrès de la République en Marche. Belle ambiance et beau Monde », a-t-il traduit comme impressions sur son compte twitter.
Le Pan Guillaume Soro a aussi échangé avec plusieurs personnalités politiques du Mouvement LAREM, notamment le ministre de l’Intérieur, M. Gérard Colomb, le secrétaire général de LAREM, M. Richard Ferrand, le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique Mounir Mahjoubi, et madame Barbaroux Catherine, une spécialiste des ressources humaines qui a travaillé un temps avec Martine Aubry.
Le Speaker ivoirien y a aussi retrouvé son ami, M. Moise Katumbi, candidat déclaré à la Présidentielle de République Démocratique du Congo (RDC), qu’il avait rencontré auparavant à Bruxelles.
Après avoir remporté l’élection présidentielle le 7 mai puis les législatives le 18 juin, le nouveau Chef d’Etat Français entend continuer son entreprise de « transformation » de la vie politique. Dans son viseur : les élections sénatoriales prévues le 24 septembre (170 sièges sur 348 seront renouvelés), mais surtout les européennes qui doivent se tenir en mai 2019 en France, et les municipales, attendues en mars 2020. Avant, en toute hypothèse, de briguer un second mandat en 2022.
C’est l’objet de cette première convention du mouvement, qui s’est tenu ce samedi 8 juillet à Paris, à laquelle le chef du Parlement ivoirien a participé.
Parti de rien, il y a un peu plus d’un an, le mouvement LRM possède déjà une importante force de frappe. Le parti présidentiel revendique quelque 373 000 adhérents (l’inscription est gratuite) et plus de 3 200 comités locaux.
Faut-il peut-être le souligner ! Alors que Guillaume Soro assiste à ce premier Congrès de LAREM à Paris, au même moment en Côte d’Ivoire à Abidjan, un nouveau mouvement nommé l’Union des Soroïstes (UDS), proche du Chef du Parlement ivoirien faisait sa rentrée politique dans un espace Hôtelier de la place.

Louis Konan


Votre message...