21 juillet 2017
Intégration sous-régionale
0 messages
Partager
Intégration sous-régionale
Guillaume Soro et son homologue guinéen ont échangé sur la création d’un Parlement de l’Union du Fleuve Mano

En visite officielle auprès du Parlement ivoirien, SEM. Claude Koly Kondiano, Président de l’Assemblée nationale de la République de Guinée, et sa délégation ont eu, ce vendredi 21 juillet 2017, une séance de travail avec la délégation ivoirienne que conduisait le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, SEM. Guillaume Kigbafori Soro. Cette séance de travail a été précédée d’un tête-à-tête entre les deux chefs de parlements.


Au sortir de la séance de travail, selon le chef du Parlement guinéen qu’a introduit le Président Guillaume Soro auprès des journalistes, les échanges ont tourné autour d’un seul point, celui de doter l’Union du Fleuve Mano d’un Parlement, un vœu affiché des parlementaires Libériens. Ainsi, M. Claude Koly Kondiano est venu solliciter, ironisera-t-il, son « grand-frère » Guillaume Soro (en terme d’ancienneté dans la fonction et non en âge) pour faciliter la création dudit Parlement.
« Je suis venu rencontrer le Président Soro pour un échange autour du Projet que nos collègues du Libéria ont initié s’agissant de doter l’Union du Fleuve Mano d’un Parlement. Depuis que l’Union du Fleuve Mano a été créée, nous sommes en train de déployer des efforts pour intégrer les quatre pays sur le plan économique et sur le plan social. Nous avons suffisamment fait beaucoup d’effort dans ce sens. Il restait les parlements qui jusqu’à ce jour n’ont pas de contact entre eux. Ils ont donc proposé que nous nous investissions pour intégrer quatre institutions en créant un Parlement commun. L’idée une fois initiée par le Parlement libérien est en train d’évoluer avec les travaux de préfaisabilité qui sont en cours. Il faut que nous nous retrouvions à Conakry certainement dans le courant du mois de janvier pour que les quatre parlements ensemble essaient sur la base de ce que nos collègues du Libéria vont nous proposer, de définir des thèmes de référence plus précis pour la réalisation de cette étude de faisabilité », a-t-il indiqué en fin de rencontre.
Avant de prendre congé de son hôte, M. Koly Kondiano n’a pas manqué de saluer le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara, à qui il a demandé au Président Guillaume Soro de transmettre ses sincères salutations pour son leadership dans la sous-région et partout en Afrique.
Pour sa part, Guillaume Soro qui connait bien ce dossier de l’Union du Fleuve Mano, du fait que la Côte d’Ivoire ait adhéré à l’Union en 2008 alors qu’il était Premier ministre, s’est dit totalement disposé à accompagner et à soutenir ce projet d’intégration sous- régional. Pour lui, toute action qui concourt au renforcement de l’Intégration entre les Etats est la bienvenue.
« Nous sommes totalement disposés à accompagner ce processus d’intégration dans notre sous-région. Toutes les initiatives qui vont dans le sens de la solidarité entre les Etats, de l’Intégration entre nos pays, toutes ces initiatives doivent être saluées », a-t-il voulu rassurer.
Après le déjeuner qu’offre le Président Guillaume Soro en mi-journée à son collègue guinéen et à toute la délégation qui l’accompagne, les deux chefs d’institutions parlementaires se rendront en fin d’après-midi au Stade Félix Houphouët-Boigny pour assister à la cérémonie d’ouverture des VIIIème jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 28 juillet 2017 dans la capitale ivoirienne, Abidjan.

Louis Konan


Votre message...