10 août 2018
#GKS
0 messages
Partager
Déjeuner en l’honneur de Soul To Soul
Amis et partisans de Guillaume Soro lui ont rendu hommage

Le Président Guillaume Soro a tenu à rendre hommage à son ami et compagnon Kamaraté Souleymane alias Soul To Soul libéré le mercredi 8 août dernier. Cet hommage a été rendu à travers un déjeuner qu’il a organisé à sa résidence de Marcory où il a invité parents, amis de son directeur de protocole et ses partisans.


Peut-on dissocier les amis de Soul II Soul de ceux de Guillaume Soro ? Assurément non, puisque leur deux parcours se confondent et se chevauchent. C’est pourquoi l’on pouvait remarquer dans l’assemblée la présence de plusieurs anciens ténors de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) dont Eugène Djué que le Président de l’Assemblée nationale (PAN) Guillaume Soro a tenu à remercier publiquement pour sa présence.

Aux côtés de la FESCI, plusieurs membres des ex-forces nouvelles dont le Président de l’Amicale des Forces nouvelles (AFN), Monsieur Sékongo Félicien, ont marqué leur présence. Ce déjeuner a été également rehaussé par la présence de l’ambassadeur du Gabon en Côte d’Ivoire. Plusieurs députés, membres du cabinet du PAN et le personnel de l’Assemblée nationale ont pris une part active à cette réception que le Président Guillaume Soro a bien voulu placer sous le signe de la Spiritualité, du Pardon et de la Réconciliation. Il a passé le clair de son temps au cours du discours improvisé à remercier Dieu pour la libération des 800 prisonniers ivoiriens dont son frère Soul II Soul, madame Simone Ehivet Gbagbo et les ex-detenus du FPI.

Aux côtés de toutes ces personnalités, ce sont plusieurs dizaines de membres des mouvements et associations de soutien au PAN qui ont pris d’assaut sa résidence. Ses anciens camarades du Petit Séminaire de Katiola ont également participé remarquablement à cette rencontre festive à travers la belle prière qu’un des leurs, l’abbé Ballet Ogoi Léonce a faite à la suite de ses collègues musulman, méthodiste et évangélique, pour confier ce grand moment de retrouvailles à Dieu, à Allah. Le Président Soro n’a pas manqué de mettre les hommes de Dieu présents en mission, celui d’organiser une grande prière para-œcuménique pour tous les prisonniers qui ont été amnistiés sans aucune distinction par le Chef de l’Etat.

À tous, Guillaume Soro a dit merci pour le soutien sans faille à Soul To Soul depuis sa détention jusqu’à ce jour mercredi 08 août où il a été libéré. Ce sont véritablement des paroles fortes qu’il a prononcées :

« Je veux m’adresser à chacun d’entre vous. Je sais qu’on a eu tous mal, mais je me charge au nom de Soul de dire Merci à chacun d’entre vous. Parce que j’ai vu des gens mobilisés, des gens qui venaient me voir, qui me disaient des choses. Les gens se sont vraiment mobilisés, qui pour aller voir sa famille, etc. Je vous suis reconnaissant. Il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas là car nous avons voulu faire quelque chose de restreint. Donc tous ceux qui ont soutenu, qui ont prié, qui ont posé un acte, soyez-en remerciés et je vous prie de transmettre aux absents les remerciements de Soul II Soul. C’est grâce au concours de tout le monde qu’aujourd’hui Soul est libre. Ce n’est pas le fait d’une seule personne. C’est toute cette diversité qui constitue l’opinion publique nationale », a-t-il indiqué.

À l’endroit de la famille, le Président Guillaume Soro a également rendu un hommage particulier pour avoir souffert dans le silence et la dignité l’absence de leur fils, de leur époux, de leur père, de leur oncle, de leur frère.

« Je voudrais aussi m’adresser à sa famille parce que sa famille a beaucoup souffert car ça n’était pas évident de voir leur fils en prison. Au début, nous avions voulu cacher la vérité à cause des enfants mais comme ça perdurait, tout le monde a été en définitive informé. Pour la maman qui est quand même âgée, je suis content que Soul soit sorti et qu’elle voit son fils et vice versa, parce que malheureusement pour d’autres prisonniers, ils étaient encore incarcérés quand leurs parents sont décédés. Merci à Dieu pour cette grâce ! » A-t-il traduit à leur endroit.

Au Président de la République, il a réitéré sa reconnaissance et ses remerciements appuyés pour cet acte patriotique avant de terminer son discours par une exhortation :

« Je voulais conclure pour dire que je demande à chacun d’entre vous que nous nous mettions ensemble et que nous soyons tous imbibés de piété, d’humilité, et d’amour. Nelson Mandela a fait 27 ans de prison, quand il est sorti, il dégageait une aura de pardon, d’amour, de rassemblement donc nous ne pouvons pas nous fâcher plus que lui pour ne pas être en mesure de pardonner. Donc mes mots d’aujourd’hui, c’est Pardon, pardon, pardon et que Dieu inspire tout le monde pour que nous soyons humbles et que nous voyons l’intérêt du pays. Que chacun contribue pour que la paix règne en Côte d’Ivoire. Voilà ce que je voulais vous dire ».

Rappelons que Soul To Soul a été libéré suite à l’acte d’ordonnance pris par le chef de l’État lors de son adresse à la nation le 06 août dernier portant amnistie de 800 personnes liées selon lui à la crise post-électorale de 2010.

Louis Konan


Votre message...